• BONJOUR A TOUS ET

    bienvenue (2)

     CHEZ FRANCESCA 

  • UN FORUM discussion

    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ............ ICI ............
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

  • téléchargement (4)

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • DECOUVERTES !

    petit 7

  • BELLE VISITE A VOUS

    aniv1

    PETITS COINS DE PATRIMOINE QUI SERONT MIS EN LUMIERE AU DETOUR DE NOTRE REGION DE FRANCE...

  • Cathédrale St-Etienne-Auxerre

    St-Etienne Cathédral, Auxerre

    « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. » citation Charte de Venise, art. 9, ICOMOS, 196.

  • M

    JE SUIS ORIGINAIRE MOI-MEME DE LA BOURGOGNE....

  • FRANCE EN IMAGES

    G

    « Un monument restauré traduit les connaissances, les ambitions, les goûts, non seulement du maître d’oeuvre mais aussi du maître d’ouvrage : c’est le vrai révélateur de l’appréhension des édifices par une génération donnée, qui leur permet de reconnaître pour sien un édifice centenaire. » citation de Françoise Bercé.

  • amis

  • Méta

  • amis

  • Architecture Française

    5

  • Artisanat Français

    1

  • A

  • amour-coeur-00040

  • montagne

    Tout devient patrimoine : l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique.

  • 180px-Hlézard1

  • Patrimoine Français

    3

    Citation sur la France.
    !!!!
    La France, je l'aime corps et biens, en amoureux transi, en amant comblé. Je la parcours, je l'étreins, elle m'émerveille. C'est physique. Pour l'heure, c'est le plus beau pays du Monde, le plus gracieux, le plus spirituel, le plus agréable à vivre. En dépit de ses défauts, le peuple français a des réserves inépuisables de vigueur, d'astuce et de générosité. j'écris cela en toute connaissance de la déprime qui périodiquement enténèbre nos compatriotes. Ils ont une pente à l'autodénigrement, une autre au nihilisme. Je suis français au naturel et j'en tire autant de fierté que de volupté. J'ai pour ce vieux pays l'amour du preux pour sa gente dame, du soudard pour la servante d'auberge, de l'érudit pour ses grimoires, du paysan pour son enclos, du bourgeois pour ses rentes, du croyant des hautes époques pour les reliques de son saint patron... J'ai la France facile, comme d'autres ont le vin gai ; je l'ai au coeur et sous la semelle de mes godasses. Je suis français, ça n'a pas dépendu de moi et ça n'a jamais été un souci. Ni une obsession. Toujours un bonheur...

    Dictionnaire amoureux de la France - Denis Tillinac.

  • a bientot

A Brenouille dans l’Oise

Posté par francesca7 le 5 octobre 2013

Brenouille est une commune française située dans le département de l’Oise en région Picardie. Ses habitants sont appelés les Brenouillois.

Brenouille ne compte qu’un seul monument historique sur son territoire.

A Brenouille dans l'Oise dans Oise 395px-Brenouille_vue_EST-_Eglise_Saint_Rieul_et_mur_du_cimeti%C3%A8re

  • Église Saint-Paul-et-Saint-Rieul (inscrite monument historique par arrêté du 2 avril 1927) : Le patronage de l’église par saint Rieul remonte à la période de l’évangélisation du Beauvaisis. La légende raconte que saint Rieul, premier évêque de Senlis, après avoir rendu visite à saint Lucien, premier évêque de Beauvais, rendit la vue à un aveugle sur la route du retour. En reconnaissance, les habitants de Brenouille promirent d’élever une chapelle pour commémorer le miracle près du lieu qui en avait été le témoin. Ce fut la première église. Les parties les plus anciennes de l’église actuelle remontent à la première moitié du XIIe siècle : la base du clocher central, soit la croisée du transept, et le croisillon méridionale du transept. De faible largeur, il n’est éclairé que par une toute petite fenêtre plein cintre, ainsi que par un oculus sous le pignon. Le croisillon septentrional est plus large et beaucoup plus haut, mais seulement de quelques décennies plus jeune que son équivalent au midi. Le chœur primitif et les deux absidioles qui le flanquaient ont été remplacés pendant la seconde moitié du XIIIe siècle par un nouveau chœurgothique de deux travées et une chapelle latérale au sud, identique. La seconde est éclairée par deux baies ogivales simples au sud, alors que la façade orientale présente deux pignons identiques et deux vastes baies à trois lancettes surmontées par une rosace. L’emplacement qui aurait pu accueillir une chapelle latérale nord est occupé par la sacristie. Le clocher avec trois baies plein cintre accolées par face et la nef avec ses deux bas-côtés ne datent que de 1789. C’est surtout l’austère façade néoclassique avec un portail disproportionné et une baie en hémicycle sous fronton triangulaire qui trahit cette période de construction, ainsi que l’éclairage des bas-côtés par des oculi, alors que la volumétrie correspond globalement à une église du XVIe siècle. L’église renferme quatre pierres tombales classées monuments historiques au titre des objets. Ils se trouvent dans la chapelle sud et datent de 1640/1641 et 1682/1684. La cloche de 1777 déposé dans le bas-côté est également classé ; elle mesure 120 cm de haut pour un diamètre de 120 cm également.
brenouille-mairie-de-brenouille-l-oise-60-300x180 dans VILLAGES de FRANCE

sur la rive droite de l’Oise et au pied de la butte-témoin de la montagne de Roc (109 m), près de la RD 200 entre Creil à l’ouest et Pont-Sainte-Maxence à l’est. Brenouille entre dans l’unité urbaine (ou agglomération au sens de l’Insee) de Creil composée de vingt-deux communes totalisant 116 662 habitants en 2009. La distance orthodromique avec la capitale, au sud, est de 51 km. Compiègne est éloigné de 24 km, et le chef-lieu de département Beauvais de 36 km. L’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est situé à 36 km au sud. La limite sud du territoire communal correspond à une ligne courant au milieu de la rivière Oise. De ce fait, aucun lien routier n’existe avec les deux communes limitrophes situées sur l’autre rive, à savoir Verneuil-en-Halatte et Beaurepaire. Par contre, une continuité urbaine existe avec Rieux à l’ouest, et une partie de la zone d’activités de Pont-Sainte-Maxence à l’est est située sur le territoire de Brenouille. Le centre-village est bâtie sur une petite proéminence dans la plaine alluviale de l’Oise, atteignant 58 m au-dessus du niveau de la mer, alors que les zones les plus basses dépassent à peine les 58 m. La plaine se poursuit vers l’est en direction des Ageux, et vers le nord-est en direction de Monceaux. Cinqueux est séparée visuellement et topographiquement de Brenouille par la montagne de Roc.

Le château de Brenouille était situé près de l’église. Il comportait une chapelle fondée au XVIIe siècle par Louis Le Bel et placée sous le vocable de saint Étienne. Il ne reste plus aucune visible trace de ces deux établissements.

Le blason de la famille Le Bel était de sinople à fasce d’argent(en acajou teinté, barré par une feuille de platine et surmonté d’une couronne en pierre taillée).

Dès le XIIIe siècle, un bac à perche surnommé flèche existait là où aujourd’hui subsiste le nom de lieu-dit, servant au passage de l’Oise. Il appartenait à l’abbaye de Chaâlis. En 1577, le cardinal d’Este, abbé commendataire de ce monastère, vendit le bac à Philippe Le Bel, seigneur du lieu, moyennant 301 livres afin de payer sa part dans le don de 50 000 écus fait au roi Charles IX par le clergé.

Ce bac fut supprimé par arrêt du 20 décembre 1740 ; le chemin qui aboutissait à l’endroit où se trouvait le bac existe toujours ; il porte au plan cadastral le nom de chemin dit de Chaâli, la rue du bac en 1462. La maison du passeur figure, rive gauche de l’Oise, sur la très belle carte de Cassini, dressée vers 1750, avec le mot Bac.

 

Publié dans Oise, VILLAGES de FRANCE | Pas de Commentaire »

Ansauvillers dans l’Oise

Posté par francesca7 le 26 septembre 2013

Ansauvillers dans l'Oise dans Oise telechargement-21

située dans le département de l’Oise en région Picardie. Ses habitants sont appelés les Achèrois.

Cité à partir du viiie siècle dans un acte testamentaire pour diverses donations faites a l’Abbaye de Saint-Denis par Adhalard, le 25 novembre 766, et souscrit à Ansoaldo- Villare. La commune est établie sur une ancienne voie romaine, dite « chaussée de Brunehaut », reliant Amiens à Senlis.

Les agriculteurs d’Ansauvillers retrouvent régulièrement, dans leurs champs, des silex polis datant de la fin du néolithique (-3300 avant J.-C.), preuve que le secteur était déjà habité à cette époque. Une hypothèse archéologique explique la présence de ces « polisseurs » de pierres par la richesse du territoire en blocs de grès très durs, permettant le travail du silex, pour la réalisation d’outils en pierre polie.

telechargement-31 dans VILLAGES de FRANCEJusqu’au milieu du xviiie siècle, les habitants étaient en majorité cultivateurs ou manœuvriers. Mais l’économie d’Ansauvillers semble s’être développé autour de deux activités principales :

  • L’industrie du chanvre textile au travers de sa culture et de la filature (travaux d’hiver) : draperie, fil, toiles… (à signaler la présence d’un grand marché de la draperie dans le secteur d’Ansauvillers). L’Activité déclina avec l’arrivée de la mécanisation et la population locale diminua de ce fait. Il reste aujourd’hui quelques vestiges de cette activité dans le non des lieux-dits ainsi qu’au travers des mares de rouissage du chanvre.
  • L’exploitation des carrières de grès (présentes encore dans les bois du territoire) pour la fabrication des pavés, marches, bornes…

En 1842, opposition des agriculteurs d’Ansauvillers (et de Breteuil) au passage de la ligne Paris-Lille qui sera détournée sur Gannes (chantier de 1842 à 1846).

En 1936-1940, création du château d’eau alimentant Gannes et Ansauvillers.

L’origine du nom de ce village peut avoir deux origines :

  • Provenir du terme latin « Anser » (l’oie) et « Villare » (village/Domaine agricole) et pourrait vouloir dire « Village aux oies ».
  • Avoir pour origine l’association entre le prénom germanique « Ansoald » et le terme latin « Villare » pour donner « le Domaine d’Ansoald ».

Le prénom Ansoald viendrait du terme gothe « Ansis »(Dieux germains apparentés aux Ases nordiques) et « Wald »(Puissant) voulant dire « Puissant comme les Asis ».

La seconde hypothèse est privilégiée par les historiens.

Les armes de Ansauvillers se blasonnent ainsi :Parti : au premier de gueules, à la fasce d’or accompagnée de sept merlettes d’argent, quatre en chef rangées en face et trois en pointe bien ordonnées ; au second de gueules, à six anneaux posés 3, 2 et 1, le second de la première rangée chargé en cœur d’un besant du même.

Le blason est visible dans L’église castrale et la mairie d’Ansauvillers Il est la réunion de deux blasons :

En partie gauche : celui de la famille de L’Isle-Adam avec ses 5 merlettes

En partie droite un autre blason d’origine indéterminée : Blason des Marivault (Marivault)? Ressemble aussi aux armes de la famille de Prunelé (Prunelay) sans le besant mais pas de lien établi actuellement.

Blason connu antérieurement : D’azur, à la baude fuselé d’argent, accompagnée en chef d’une étoile d’or, posée au flanc senestre de l’écu.

 

Publié dans Oise, VILLAGES de FRANCE | Pas de Commentaire »

Ce qui se passe dans l’Oise

Posté par francesca7 le 22 février 2013

 

Fête de l’Eau au Fil du Temps (Oise)
 

(Responsable : Association des Fêtes Historiques de Troissereux)

 

Ce qui se passe dans l'Oise dans Oise troissereux_-_le_chateau

Troissereux est une commune française, située dans le département de l’Oise et la région Picardie.

Ses habitants se nomment les tressoriens.

Troissereux est un bourg picard du Beauvaisis, situé dans la vallée du Thérain, situé à 6 km au nord-ouest de Beauvais, et desservi par le tracé initial de la route nationale 1 (actuelle RD 901).

La ligne de chemin de fer Paris – Beauvais – Le Tréport le traverse, mais la gare de Troissereux-Fouquenies a été supprimée, et les trains ne s’y arrêtent plus.

La commune est marquée par la proximité de Beauvais, qui a entrainé une périurbanisation du bourg.

Le Thérain a été creusé par des gravières, qui ont constitué de nombreux étangs et paysages de zones humides. D’après le recensement Insee de 2007, Troissereux compte 1 129 habitants (soit une stagnation par rapport à 1999). La commune occupe le 8 412e rang au niveau national, alors qu’elle était au 7 745e en 1999, et le 134e au niveau départemental sur 693 communes.

 dans OiseL’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Troissereux depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 2007 avec 1 129 habitants.

Lieux et monuments

  • Église Saint-Pierre
  • Le Château de Troissereux (ci-dessus)
    des xve et xvie siècles, construit en briques et calcaire blanc et comprenant des décors intérieurs refaits en 1791 dans le goût néoclassique, est entouré de douves et de canaux. Il est classé monument historique depuis 1983.

La tour, dite Tour du temps, renferme une horloge médiévale, l’une des plus anciennes au monde.
Son parc à l’anglaise, de 12 hectares, abrite un arboretum contenant 45 espèces d’arbres et arbustes. De nombreux oiseaux migrateurs y nichent et sont aisément observables, le parc et les petits et grand canaux, sont ouverts au public 300 jours par an.

Le dimanche 3 Juillet 2011, les fêtes historiques de Troissereux se replongent à l’époque de Marie Stuart (1542-1587), reine d’Ecosse et de France – elle passa par ce village lorsqu’elle se rendit à Paris –, épouse de François II, roi de France du 10 juillet 1559 au 5 décembre 1560. Marie fit en effet

A l’occasion de la fête de l’eau au fil du temps, le village de Troissereux propose un spectacle inédit mettant en scène le cortège de Marie Stuart et de François II dans la France du XVIe siècle. Au son des cornemuses, le cortège traversera le village, à partir de 10 h 30, pour se rendre au château et assister aux festivités : tournois, danses de cour et bien plus encore…

Fête de l’Eau au Fil du Temps

A VOIR EN VIDEO Image de prévisualisation YouTube

 

Le groupe bien connu « Somme Battlefield Pipe Band » viendra tout spécialement pour représenter la garde écossaise de la reine Marie Stuart et accompagnera le cortège composé de nos amis des fêtes historiques François Ier de Crèvecœur, des fêtes Jeanne Hachette de Beauvais, de Folleville, du souffle de la terre d’Ailly sur Noye, de Senlis, ainsi que la cavalerie des Hercui-liens de Crillon et de Folleville, sans oublier les enfants de l’école, ainsi que l’ensemble des associations de Troissereux et le Château de Troissereux qui ouvre ses portes gracieusement pour offrir un moment inoubliable aux petits comme aux grands…

troissereux_2012_1-49e9e-211x300Nombreuses animations et échoppes traditionnelles autour du château pour une journée encore plus magique …

Marie Stuart, fille de Jacques V d’Ecosse et de Marie de Guise, est l’un des personnages les plus attachants de l’histoire. Elle a seulement quelques jours lorsqu’elle devient reine par la mort de son père. Fiancée au fils aîné d’Henri II de France elle prend le chemin de Paris et passe à Troissereux.

Le village est en fête. Son intelligence, sa culture – elle parle plusieurs langues – et sa beauté en font bientôt une des plus brillantes étoiles de la cour. Elle a 15 ans lorsqu’elle épouse François de France, qui lui en a 14, et qui l’année suivante devient roi par la mort de son père Henri II (le jeune roi ayant pris comme symbole le soleil, ce symbole surmonte, en son honneur, une tour du Château de Troissereux). Mais bientôt François meurt à son tour - probablement d’une méningite - après moins de deux ans de règne et la jeune veuve doit prendre le chemin du retour vers l’Écosse.

Elle passe de nouveau à Troissereux, mais cette fois elle est en deuil et a le cœur serré. Sa vie ne sera plus alors qu’une suite de tragédies. A la fin, étant venue demander de l’aide à sa cousine Élisabeth Ière d’Angleterre, celle-ci l’a fit emprisonner et décapiter.

A VOIR une autre VIDEO Image de prévisualisation YouTube

Renseignements pratiques 
Coordonnées : Rue de la Prairie – Allée du Château, 60112 TROISSEREUX
Web : Association des Fêtes Historiques de Troissereux
Tél. 03 44 79 02 89

 

 

 

Publié dans Oise | Pas de Commentaire »

12
 

leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Change Ton Monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | C'est LE REVE
| Détachement Terre Antilles ...
| ATELIER RELAIS DU TARN ET G...