• BONJOUR A TOUS ET

    bienvenue (2)

     CHEZ FRANCESCA 

  • UN FORUM discussion

    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ............ ICI ............
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

  • téléchargement (4)

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • DECOUVERTES !

    petit 7

  • BELLE VISITE A VOUS

    aniv1

    PETITS COINS DE PATRIMOINE QUI SERONT MIS EN LUMIERE AU DETOUR DE NOTRE REGION DE FRANCE...

  • Cathédrale St-Etienne-Auxerre

    St-Etienne Cathédral, Auxerre

    « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. » citation Charte de Venise, art. 9, ICOMOS, 196.

  • M

    JE SUIS ORIGINAIRE MOI-MEME DE LA BOURGOGNE....

  • FRANCE EN IMAGES

    G

    « Un monument restauré traduit les connaissances, les ambitions, les goûts, non seulement du maître d’oeuvre mais aussi du maître d’ouvrage : c’est le vrai révélateur de l’appréhension des édifices par une génération donnée, qui leur permet de reconnaître pour sien un édifice centenaire. » citation de Françoise Bercé.

  • amis

  • Méta

  • amis

  • Architecture Française

    5

  • Artisanat Français

    1

  • A

  • amour-coeur-00040

  • montagne

    Tout devient patrimoine : l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique.

  • 180px-Hlézard1

  • Patrimoine Français

    3

    Citation sur la France.
    !!!!
    La France, je l'aime corps et biens, en amoureux transi, en amant comblé. Je la parcours, je l'étreins, elle m'émerveille. C'est physique. Pour l'heure, c'est le plus beau pays du Monde, le plus gracieux, le plus spirituel, le plus agréable à vivre. En dépit de ses défauts, le peuple français a des réserves inépuisables de vigueur, d'astuce et de générosité. j'écris cela en toute connaissance de la déprime qui périodiquement enténèbre nos compatriotes. Ils ont une pente à l'autodénigrement, une autre au nihilisme. Je suis français au naturel et j'en tire autant de fierté que de volupté. J'ai pour ce vieux pays l'amour du preux pour sa gente dame, du soudard pour la servante d'auberge, de l'érudit pour ses grimoires, du paysan pour son enclos, du bourgeois pour ses rentes, du croyant des hautes époques pour les reliques de son saint patron... J'ai la France facile, comme d'autres ont le vin gai ; je l'ai au coeur et sous la semelle de mes godasses. Je suis français, ça n'a pas dépendu de moi et ça n'a jamais été un souci. Ni une obsession. Toujours un bonheur...

    Dictionnaire amoureux de la France - Denis Tillinac.

  • a bientot

Le guérisseur de l’Yonne

Posté par francesca7 le 7 juillet 2014

 

1Il habitait en haut de la colline à portée de regard du village. Cachée parmi les frondaisons sa demeure croulait sous les ans. Sur le seuil, les ronces et les orties enlaçaient la porte branlante. Il n’avait aucun confort et ne s’en souciait point. Il avait le front des gens têtus et le menton des hommes de caractère. Son regard curieux gardait, en dépit de son grand âge, la pureté des océans. Solitaire, il paraissait apprécier cet isolement. Il avait du caractère le guérisseur, débonnaire et très original, il possédait quelques similitudes avec les gros nounours mais comme les plantigrades, réagissait violemment dès qu’on égratignait sa délicate susceptibilité.

S’il se promenait dans les rues du bourg c’était toujours avec un carnier dans le dos. Il trimbalait parfois un renard mort dans sa musette, la tête passant d’un côté, la queue de l’autre. La bête n’était pas toujours très fraîche et la puanteur persistait après son passage.

Il lui arrivait de refuser la conversation, il prétendait alors avoir l’oreille paresseuse, mais il entendait parfaitement.

Il avait été un garde forestier actif. Très au courant des choses de la nature, il connaissait les plantes qui guérissent. Mais il ne faisait pas le rebouteux, ce n’est pas lui qui aurait manipulé une épaule luxée ou des vertèbres indisciplinées. Il n’avait pas envie de casser du bonhomme. – Laissons ces choses sérieuses aux gens sérieux. Moi si je ne vous fais pas de bien, je ne vous ferai pas de mal, clamait-il, avec un petit sourire amusé.

Les plantes et les remèdes de bonnes femmes, il connaissait. Il ne se faisait pas payer mais la petite pièce ou l’invitation à déjeuner étaient néanmoins bienvenues. Les patients n’étaient point légion et pourtant quand le médecin tardait à trouver le chemin de la guérison, certains lui faisaient confiance et souvent, mystère de la vie, ça marchait 1

Il connaissait les décoctions nécessaires à la confection de la tisane qui guérit la toux et recommandait pour le mal de gorge les gargarismes à la goutte ou au rhum, au choix disait-il et « tu peux avaler mais ne t’éloignes pas trop de ton lit ! Tu peux recommencer le lendemain mais surtout « gargouille » bien tout ça au fond de la gorge ».

Il y avait des adeptes même après le mal dépassé…

– Pour le cholestérol, rien de plus simple. Si ton toubib n’arrive pas à t’en débarrasser fais une cure d’oignons. Pendant quinze jours, tous les matins, tu fais bouillir un oignon bien épluché et froid ou chaud t’en avales un grand verre à jeun. Succès garanti ! C’est vrai ont affirmé les anciens mais ce n’est pas très bon, il faudrait un peu de sel.

– Ah non surtout pas !

– Pour les piqûres de guêpe ou d’abeille: retirer le dard, prendre trois herbes ou plantes différentes, bien montées en sève de préférence, et les écraser sur la plaie en frottant fort, il n’y aura ni enflure ni douleur.

– Pour les orties, frotter la peau avec la terre prélevée sur place ou encore avec des feuilles de plantain..

Pour son conseil le plus judicieux, donné en confidence aux intimes, il était nécessaire de tendre l’oreille afin de capter le précieux message.

– La sciatique ! Ah ! La sciatique ! J’voudrais pas prendre le pain des médecins mais c’est ben simple. Tu t’allonges par terre, les épaules ben calées au sol, en appui avec les mains sous une base solide, un meuble bas par exemple, les jambes repliées sur le thorax, genoux le plus près possible de la poitrine et sans décoller les épaules, tu bascules à droite puis à gauche.

Tu fais ça tous les matins, tu vas bien la décoincer c’te colonne.

Il n’avait pas grosse affluence de patients le guérisseur, c’est surtout à lui-même qu’il appliquait sa thérapie et ça semblait bien lui réussir au père Fouassier, jusqu’au jour où… Mais il était trop tard.

On n’a encore rien trouvé de mieux pour soigner les hommes que la mise en oeuvre des recherches effectuées depuis toujours par des scientifiques longuement préparés. Les êtres sont mortels et le médecin ne peut pas non plus l’impossible. Mais on ne lui reconnaît même plus le droit à l’erreur et la perfection qui n’est point le lot de l’humanité, de lui, est exigée.

Ce n’est pas le père Fouassier qui aurait pratiqué l’exorcisme, avec lui ni prières, ni apposition des mains. Il parlait parfois de ces pratiques avec une petite moue dubitative, aimant à rappeler que jadis on clouait les chouettes sur les portes de la grange pour conjurer la malédiction.

En parlant des « barreux » il avait toujours un petit sourire et son oeil malicieux pétillait de malice.

– Ces gars là, disait-il ont des formules secrètes; chacun a la sienne et s’oblige à en être le gardien. J’en connais cependant quelques-unes que je tiens de l’abbé Bourge, curé de Saint-Martin.

– Par exemple pour guérir les brûlures dites trois fois: Feu de Dieu perd ta valeur. Esoenareth et appliquez dessus de la confiture de groseilles.

– Pour l’amour: Prenez un trèfle à quatre feuilles, mettez-le dans l’eau bénite, faites-le sentir à la personne dont vous voulez être aimé, faites une prière dessus et dites 3 Pater et 3 Ave.

En dépit de ses dénégations on sentait bien que le vieil homme avait testé ces pratiques, par simple curiosité sans doute.

Mais le vieux garde n’était pas sot. Il prétendait que la nature avait prévu le remède pour chacun des maux qu’elle pouvait engendrer et que cette thérapie naturelle se trouvait toujours près du mal.

– La nature, disait-il est bien meilleure chimiste que l’homme.

Mais il disait aussi qu’elle était impuissante face aux pandémies et à l’usure de l’organisme ainsi qu’au disfonctionnement des organes.

C’était un érudit qui avait fait de hautes études à Paris au lycée Condorcet, mais il aimait trop la nature et la solitude pour résister à l’appel des forêts. -

Il savait que notre planète qui compte 800.000 espèces végétales dont 300.000 à fleurs, fournit un dixième de ses ressources à la recherche pharmaceutique et cosmétique.

téléchargement (17)Il prétendait qu’on fabriquait une molécule de synthèse connue sous le nom d’aspirine à partir de la reine-des-prés, encore appelée ulmaire.

Il citait le pavot comme étant la fleur du bien puisque donnant le fruit qui produit l’opium, base de la morphine. On sait depuis qu’elle peut-être également la fleur du mal puisqu’on l’a détournée de son noble destin pour en faire l’héroïne.

Il reconnaissait que les guérisseurs avaient, pour certains, un réel succès auprès des patients pour avoir obtenu des résultats convaincants:

– C’est la foi qui sauve. Ces gens là ne guérissent que les malades imaginaires mais c’est déjà un bon résultat !

Le vieil homme était apprécié pour sa lucidité et son humour, pourtant lorsqu’il est parti pour le dernier voyage, rares ont été ses concitoyens à l’accompagner. Il avait depuis trop longtemps recherché l’isolement.

 

Source : de Pierre JEAUNEAU  - CIEL DE  PUISAYE  Edité en décembre 2001- 

Laisser un commentaire

 

leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Change Ton Monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | C'est LE REVE
| Détachement Terre Antilles ...
| ATELIER RELAIS DU TARN ET G...