• BONJOUR A TOUS ET

    bienvenue (2)

     CHEZ FRANCESCA 

  • UN FORUM discussion

    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ............ ICI ............
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

  • téléchargement (4)

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • DECOUVERTES !

    petit 7

  • BELLE VISITE A VOUS

    aniv1

    PETITS COINS DE PATRIMOINE QUI SERONT MIS EN LUMIERE AU DETOUR DE NOTRE REGION DE FRANCE...

  • Cathédrale St-Etienne-Auxerre

    St-Etienne Cathédral, Auxerre

    « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. » citation Charte de Venise, art. 9, ICOMOS, 196.

  • M

    JE SUIS ORIGINAIRE MOI-MEME DE LA BOURGOGNE....

  • FRANCE EN IMAGES

    G

    « Un monument restauré traduit les connaissances, les ambitions, les goûts, non seulement du maître d’oeuvre mais aussi du maître d’ouvrage : c’est le vrai révélateur de l’appréhension des édifices par une génération donnée, qui leur permet de reconnaître pour sien un édifice centenaire. » citation de Françoise Bercé.

  • amis

  • Méta

  • amis

  • Architecture Française

    5

  • Artisanat Français

    1

  • A

  • amour-coeur-00040

  • montagne

    Tout devient patrimoine : l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique.

  • 180px-Hlézard1

  • Patrimoine Français

    3

    Citation sur la France.
    !!!!
    La France, je l'aime corps et biens, en amoureux transi, en amant comblé. Je la parcours, je l'étreins, elle m'émerveille. C'est physique. Pour l'heure, c'est le plus beau pays du Monde, le plus gracieux, le plus spirituel, le plus agréable à vivre. En dépit de ses défauts, le peuple français a des réserves inépuisables de vigueur, d'astuce et de générosité. j'écris cela en toute connaissance de la déprime qui périodiquement enténèbre nos compatriotes. Ils ont une pente à l'autodénigrement, une autre au nihilisme. Je suis français au naturel et j'en tire autant de fierté que de volupté. J'ai pour ce vieux pays l'amour du preux pour sa gente dame, du soudard pour la servante d'auberge, de l'érudit pour ses grimoires, du paysan pour son enclos, du bourgeois pour ses rentes, du croyant des hautes époques pour les reliques de son saint patron... J'ai la France facile, comme d'autres ont le vin gai ; je l'ai au coeur et sous la semelle de mes godasses. Je suis français, ça n'a pas dépendu de moi et ça n'a jamais été un souci. Ni une obsession. Toujours un bonheur...

    Dictionnaire amoureux de la France - Denis Tillinac.

  • a bientot

Culture et traditions en Corse

Posté par francesca7 le 1 mai 2014

 

Une contrée légendaire

sant_antonino.1384230.18Les récits fondateurs font appel à plusieurs légendes. Corsica est-elle née de l’union de Sica, nièce de Didon, avec Corso, fils du roi de Troye ? Ou bien de Corso, Ligurienne poursuivant un taureau jusque dans l’île ? Aurait-elle, encore, émergé des eaux en souvenir de Nausicaa tuée par son mari jaloux ?

De vallées en vallées, de villages en villages, contes et légendes peuplent encore l’imaginaire corse et parmi eux les histoires merveilleuses tiennent la plus grande part. Les chaos rocheux aux formes anthropomorphiques essaimés sur toute l’île sont autant de géants pétrifiés, d’amoureux saisis. Dans le Niolo, pays de roches instables et d’accumulations géologiques, le Malin et saint Martin se seraient affrontés. Saint Martin, le bienveillant, s’affirme comme un personnage central, suivi d’une cohorte de saints et de saintes apparus à la naissance du christianisme insulaire. Le magicien (magu) , la vieille à l’origine inconnue testent la valeur et le courage des hommes. Les bergers et leurs troupeaux confrontés aux colères de la nature et aux invites du Malin nourrissent nombre de récits ainsi que les bandits d’honneur, les rois, les fils de rois, quelques jeunes filles, rarement la reine. La Peau d’Âne corse, cughjulina , se cache sous une peau de vache. Les animaux y sont de grands sages qui savent conseiller. La Mort est fort redoutée.

Cette culture populaire fut relativement bien conservée jusqu’à une époque récente et, dès le 19 e s., quelques insulaires et continentaux s’attachèrent à leur retranscription. On peut citer les ouvrages de J.-B. Frédéric Ortoli, E. Southwell-Colucci, G. Massignon et plus récemment les Contes et légendes de Corse de J.-C. et A. Rogliano (France Empire), Contes et légendes du peuple corse de F. Maestracci (Éd. Albiana) ou encore Contes traditionnels de Corse de Jean Muzi (éd. Milan Jeunesse).

Une terre d’inspiration

Les romanciers du 19 e s. qui aiment les personnages exaltés et les situations mélodramatiques trouveront en Corse un terrain de prédilection et alimenteront un mythe tenace qui perdure encore aujourd’hui. La trop élèbre Colomba de Prosper Mérimée devait prendre le pas sur une culture populaire corsetée par sa langue insulaire. Il faut attendre Michel Zévaco et sa saga (Les Pardaillan) pour que les Corses gagnent brièvement le panthéon littéraire français au franchissement du 20 e s. Plus de 70 ans plus tard, apparaît une nouvelle génération d’écrivains avec Marie Susini et Jean-Claude Rogliano ou l’académicien Angelo Rinaldi . Les essais politiques constituent ces dernières années l’essentiel des publications d’auteurs d’origine corse parmi lesquels Jean-Louis Andréani, les ouvrages de Jean-Pierre Santini et de Nicolas Guidici. Marie Ferranti est l’une des rares auteurs de fiction contemporaines corses.

Si la littérature de langue corse concerne un nombre de lecteurs restreint, elle témoigne d’un renouveau réel après les fables de Natale Rochiucioli, chansonnier et humoriste de l’entre-deux-guerres. Rinato Coti, Ghjacumu Thiers et Marcu Biancarelli publient des œuvres novatrices. Les poètes sont encore plus nombreux, représentés par Ghjacumu Biancarelli et Ghjacumu Fusina, tandis que le théâtre est servi par Dumenico Tognotti. Les albums bilingues de Batti s’attachent quant à eux aux caractères des Corses.

Les arts populaires

Le costume

À l’opposé des clichés, les costumes corses revêtent une apparence colorée et empreinte de fantaisie. La passementerie, apanage italien importé sur l’île, agrémentait volontiers les trois jupons de la Sartenaise ou lescapiddina , chapeaux de paille des Ajacciennes. Le mezaro , voile noir porté noué à l’arrière du cou est à la femme ce que le pilone , cape de laine de chèvre, est au berger corse. Le noir ne débarquera massivement qu’au 19 e s. pour le plus grand profit de la filature de Roubaix !

Le mobilier

Rigueur et simplicité dominent naturellement dans le mobilier corse. On range son peu de biens dans un vaste coffre à dossier, le bancone , et les ustensiles se réduisent au minimum : une louche pour transvaser l’eau de la cruche, le tavaru , pt50787quelques couverts. Chaque foyer a son pétrin, taillé dans le châtaignier, meda , et s’il règne une certaine aisance, une armoire. L’ U carrigonu , le seul fauteuil de la maison, est réservé au père de la famille. On peut trouver dans la cuisine, le fuconu , foyer surélevé servant de fumoir pour les charcuteries et dans certaines régions des poteries à l’amiante.

L’art populaire montagnard

Du Moyen Âge au 18 e s., les artisans montagnards ont sculpté le bois, réalisant des œuvres étonnantes de verve et de fraîcheur ou empreintes d’un réalisme bouleversant : saints naïfs, Christ de Vico, de Bustanico, de Calacuccia, de Casamaccioli… En confectionnant les originales chaires en bois supportées par des dragons reposant sur une tête de Maure (églises d’Aullène et de Quenza), ils se sont sans doute rappelé les raids barbaresques. Ce sont aussi des artistes locaux qui ont réalisé les chemins de croix du 18 e s., peintures naïves qui ornent maintes églises paroissiales.

Laisser un commentaire

 

leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Change Ton Monde |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | C'est LE REVE
| Détachement Terre Antilles ...
| ATELIER RELAIS DU TARN ET G...