• BONJOUR A TOUS ET

    bienvenue (2)

     CHEZ FRANCESCA 

  • UN FORUM discussion

    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ............ ICI ............
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

  • téléchargement (4)

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • DECOUVERTES !

    petit 7

  • BELLE VISITE A VOUS

    aniv1

    PETITS COINS DE PATRIMOINE QUI SERONT MIS EN LUMIERE AU DETOUR DE NOTRE REGION DE FRANCE...

  • Cathédrale St-Etienne-Auxerre

    St-Etienne Cathédral, Auxerre

    « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. » citation Charte de Venise, art. 9, ICOMOS, 196.

  • M

    JE SUIS ORIGINAIRE MOI-MEME DE LA BOURGOGNE....

  • FRANCE EN IMAGES

    G

    « Un monument restauré traduit les connaissances, les ambitions, les goûts, non seulement du maître d’oeuvre mais aussi du maître d’ouvrage : c’est le vrai révélateur de l’appréhension des édifices par une génération donnée, qui leur permet de reconnaître pour sien un édifice centenaire. » citation de Françoise Bercé.

  • amis

  • Méta

  • amis

  • Architecture Française

    5

  • Artisanat Français

    1

  • A

  • amour-coeur-00040

  • montagne

    Tout devient patrimoine : l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique.

  • 180px-Hlézard1

  • Patrimoine Français

    3

    Citation sur la France.
    !!!!
    La France, je l'aime corps et biens, en amoureux transi, en amant comblé. Je la parcours, je l'étreins, elle m'émerveille. C'est physique. Pour l'heure, c'est le plus beau pays du Monde, le plus gracieux, le plus spirituel, le plus agréable à vivre. En dépit de ses défauts, le peuple français a des réserves inépuisables de vigueur, d'astuce et de générosité. j'écris cela en toute connaissance de la déprime qui périodiquement enténèbre nos compatriotes. Ils ont une pente à l'autodénigrement, une autre au nihilisme. Je suis français au naturel et j'en tire autant de fierté que de volupté. J'ai pour ce vieux pays l'amour du preux pour sa gente dame, du soudard pour la servante d'auberge, de l'érudit pour ses grimoires, du paysan pour son enclos, du bourgeois pour ses rentes, du croyant des hautes époques pour les reliques de son saint patron... J'ai la France facile, comme d'autres ont le vin gai ; je l'ai au coeur et sous la semelle de mes godasses. Je suis français, ça n'a pas dépendu de moi et ça n'a jamais été un souci. Ni une obsession. Toujours un bonheur...

    Dictionnaire amoureux de la France - Denis Tillinac.

  • a bientot

au Musée de Châtillon sur Seine en Côte d’Or

Posté par francesca7 le 14 décembre 2013

 

 téléchargement (9)

 

L’habitat fortifié celte de Vix

Il s’agit du site archéologique le plus emblématique et le plus connu du Pays Châtillonnais sur lequel des fouilles sont menées chaque été par des équipes universitaires françaises, autrichiennes et allemandes.

L'hôtel Philandrier qui hébergea le musée archéologique jusqu'en 2009C’est au pied du Mont Lassois, dans une boucle de la Seine, que fut découvert le célèbre Vase de Vix, dans la tombe d’une princesse celte. A son sommet, domine un vaste plateau urbanisé et fortifié. Ont été reconnus à ce jour deux maisons à absides dont l’une aux proportions peu communes, quelques maisons, des bâtiments à usage agricole et plusieurs tronçons du rempart, l’ensemble étant attribué au premier âge du Fer.

Vaste plateau s’élevant à 306 mètres d’altitude, le Mont Lassois est aussi un des plus beaux points de vue du Châtillonnais. Une église romane y est installée, l’église St Marcel.

Vertault

La Cité antique de Vertillum

Classé au titre des Monuments Historiques depuis 1875, ce site gallo-romain positionné sur un plateau à 355 mètres d’altitude est aménagé en visite libre à travers un parcours avec panneaux explicatifs. Sont visibles de nombreuses structures enterrées, les vestiges des remparts, des thermes et du temple.

Une visite accompagnée peut être organisée par l’Association Revivre en Haute Bourgogne sur demande au 03 80 81 47 46.

Le Tremblois

Le Fanum du Tremblois
entre St Germain-le-Rocheux et Villiers-le-Duc

Au coeur de la forêt châtillonnaise, ce site fait référence à l’organisation religieuse en présence sur le territoire. C’est un ensemble cultuel complet de la fin de l’Age du fer et de la période gallo-romaine. Le fanum est entouré de son enclos et comporte un ensemble de bâtiments à usage de boutiques.

En outre, ce site est une réserve faunistique et floristique de premier ordre.

 

Le trésor de Vix

La découverte

au Musée de Châtillon sur Seine en Côte d'Or dans Côte d'Or 220px-Crat%C3%A8re_de_Vix_0023Janvier 1953, Maurice Moisson et René Joffroy découvrent, au pied du Mont Lassois, une tombe princière inviolée. L’opulence extraordinaire de son mobilier qui date la tombe du début du Vème siècle (vers 480 av. J.C.) marque l’apogée de la résidence princière appelée à disparaître quelques temps plus tard. La tombe de Vix reste, parmi les sépultures princières de la fin du premier âge du fer, celle qui a livré le plus grand nombre d’importations méditerranéennes (grecques et étrusques). 
De forme cubique, la chambre funéraire édifiée en bois au centre d’un tumulus mesurant environ 40 mètres de diamètre, abritait – cas rarissime à l’époque – une riche sépulture féminine. Le corps de la défunte, âgée d’une trentaine d’années et parée de ses plus beaux bijoux, avait été déposé sur la caisse d’un char dont les quatre roues démontées étaient alignées le long de la paroi. Un énorme cratère à volutes en bronze d’origine laconienne, deux coupes en céramique attique, un torque en or, une phiale en argent à ombilic d’or, une cruche à vin (oenochoé), ainsi que trois bassins en bronze se trouvaient également dans la tombe.

Cette découverte est aujourd’hui considérée comme une référence internationale dans l’étude de cette période et a été qualifiée comme la découverte la plus importante réalisée en France au XXème siècle.

Le contenu de la tombe

La tombe renfermait la dépouille d’une femme d’une trentaine d’années gisant autrefois sur un char. La dame était parée de ses plus beaux atours. Elle était couverte de pas moins de 25 objets de parure : fibules (broches pour retenir les extrémités d’un vêtement) en bronze, avec incrustations de corail ou d’ambre, ou de fer avec de l’or ; anneaux de bronze (pour les chevilles), bracelets de schiste, de bronze (avec des perles d’ambre, de diorite et de serpentine). Et surtout un extraordinaire collier d’or (torque), pesant 480 g.

Outre ces bijoux, ont été retrouvés : une cruche (oenochoé en jargon archéologique) et trois bassins (récipients portatifs creux) étrusques en bronze, ainsi que deux coupes en céramique attique (originaires de la région d’Athènes). Ces objets apportent de très précieuses informations sur les courants d’échanges entre la région de Vix et la Méditerranée.

Le cratère de la tombe de Vix

Le cratère (vase antique à deux anses, en forme de coupe, dans lequel on mêlait l’eau et le vin) de Vix est le plus grand vase connu à ce jour et peut contenir presque quatre fois plus de liquide (quelque 1100 litres). D’une épaisseur de 1,2 mm, il mesure 1,64 m, pèse 208 kg. Son diamètre est de 1,27 m.

La cuve et le col sont martelés en une seule pièce. Sur le col, on observe un défilé de guerriers grecs (hoplites), tantôt à pied, tantôt conduisant des chars. Le cratère était recouvert d’un couvercle sur lequel était fixée une statuette de femme haute de 19 cm, dont la tête est significative de la fin de l’art grec archaïque.

La dame de Vix

Il s’agissait, selon toute vraisemblance, d’une personnalité très importante. Dans la société celte d’alors, les femmes pouvaient apparemment jouer un rôle de premier plan. Celui de la dame de Vix était sans doute plus religieux que politique. La statuette du couvercle montre une femme debout, la tête couverte d’un long voile, tenant apparemment dans ses mains des objets qui ont disparu. Une autre statuette, découverte près de la tombe, permet de les identifier: elle représente, elle aussi, une femme debout qui tient une phiale dans sa main droite et une cruche dans sa main gauche.

Quelques ouvrages 

« La tombe princière de Vix  » 
Ouvrage publié sous la direction de Claude Rolley, photos de Jacques Renoux, éditions Picard, Dijon, 2003

« Les fabuleuses découvertes du XXe siècle   » 
« Dossiers de l’archéologie », n°259, décembre 2000-janvier 2001

« Vix, le cinquantenaire d’une découverte » 
« Dossiers de l’archéologie », n°284, juin 2003

« Autour de la dame de Vix, Celtes, Grecs et Etrusques » 
Catalogue de l’exposition organisée au musée du Châtillonnais à Châtillon-sur-Seine (Côte-d’Or), du 27 juin au 14 octobre 2003

un site officiel à visiter : http://www.musee-vix.fr/fr/index.php?page=11

 

Laisser un commentaire

 

leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Change Ton Monde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | C'est LE REVE
| Détachement Terre Antilles ...
| ATELIER RELAIS DU TARN ET G...