• BONJOUR A TOUS ET

    bienvenue (2)

     CHEZ FRANCESCA 

  • UN FORUM discussion

    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ............ ICI ............
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

  • téléchargement (4)

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • DECOUVERTES !

    petit 7

  • BELLE VISITE A VOUS

    aniv1

    PETITS COINS DE PATRIMOINE QUI SERONT MIS EN LUMIERE AU DETOUR DE NOTRE REGION DE FRANCE...

  • Cathédrale St-Etienne-Auxerre

    St-Etienne Cathédral, Auxerre

    « La restauration est une opération qui doit garder un caractère exceptionnel. Elle a pour but de conserver et de révéler les valeurs esthétiques et historiques du monument et se fonde sur le respect de la substance ancienne et de documents authentiques. Elle s’arrête là où commence l’hypothèse, sur le plan des reconstitutions conjecturales, tout travail de complément reconnu indispensable pour raisons esthétiques ou techniques relève de la composition architecturale et portera la marque de notre temps. » citation Charte de Venise, art. 9, ICOMOS, 196.

  • M

    JE SUIS ORIGINAIRE MOI-MEME DE LA BOURGOGNE....

  • FRANCE EN IMAGES

    G

    « Un monument restauré traduit les connaissances, les ambitions, les goûts, non seulement du maître d’oeuvre mais aussi du maître d’ouvrage : c’est le vrai révélateur de l’appréhension des édifices par une génération donnée, qui leur permet de reconnaître pour sien un édifice centenaire. » citation de Françoise Bercé.

  • amis

  • Méta

  • amis

  • Architecture Française

    5

  • Artisanat Français

    1

  • A

  • amour-coeur-00040

  • montagne

    Tout devient patrimoine : l'architecture, les villes, le paysage, les bâtiments industriels, les équilibres écologiques, le code génétique.

  • 180px-Hlézard1

  • Patrimoine Français

    3

    Citation sur la France.
    !!!!
    La France, je l'aime corps et biens, en amoureux transi, en amant comblé. Je la parcours, je l'étreins, elle m'émerveille. C'est physique. Pour l'heure, c'est le plus beau pays du Monde, le plus gracieux, le plus spirituel, le plus agréable à vivre. En dépit de ses défauts, le peuple français a des réserves inépuisables de vigueur, d'astuce et de générosité. j'écris cela en toute connaissance de la déprime qui périodiquement enténèbre nos compatriotes. Ils ont une pente à l'autodénigrement, une autre au nihilisme. Je suis français au naturel et j'en tire autant de fierté que de volupté. J'ai pour ce vieux pays l'amour du preux pour sa gente dame, du soudard pour la servante d'auberge, de l'érudit pour ses grimoires, du paysan pour son enclos, du bourgeois pour ses rentes, du croyant des hautes époques pour les reliques de son saint patron... J'ai la France facile, comme d'autres ont le vin gai ; je l'ai au coeur et sous la semelle de mes godasses. Je suis français, ça n'a pas dépendu de moi et ça n'a jamais été un souci. Ni une obsession. Toujours un bonheur...

    Dictionnaire amoureux de la France - Denis Tillinac.

  • a bientot

Le Charbonnier du siècle dernier

Posté par francesca7 le 3 mars 2013

 


En parcourant les bois, on peut voir encore les nombreuses traces laissées par les charbonniers ; il s’agit des plates-formes circulaires où étaient élevées les meules.

A Courcelotte (21) vit une famille qui a compté quatre générations de charbonniers.

Drôle de vie et drôle de métier que celui-ci !

Le charbonnier vit dans la forêt avec sa famille ; là où se trouve un « chantier » de bois à carboniser, il bâtit sa hutte de branchages et de terre, y installe un mobilier sommaire qu’il transporte sur sa charrette à âne. Plus tard la cabane sera en planches, plus vaste, démontable à volonté et transportée par camion. Dans sa forêt, le charbonnier vit en autarcie. Il élève des volailles pour la viande et les œufs (poules, canards, dindes), un cochon pour la viande et le gras, des chèvres pour le lait, un âne ou deux pour les transports.

Dans ces conditions difficiles, les enfants vont à l’école à pied, tous les jours, comme les autres. Ils partent le matin, avec la « gamelle » et ne rentrent que le soir. Lorsque le chemin est particulièrement long, le maître les laisse partir un peu plus tôt que les autres afin qu’ils soient « rendus » avant la nuit, en hiver. Le trajet de la cabane à l’école peut aller jusqu’à 5 km…. Durant une année scolaire, ces enfants changent en moyenne trois fois d’école.

Le Charbonnier du siècle dernier dans ARTISANAT FRANCAIS charbonnier2-300x210Le charbonnier passe après les bûcherons. La charbonnette, empilée quelque part dans la forêt, sèche là depuis un an. Les piles sont constituées de tronçons de 73 cm de long et dont le diamètre varie de 4 à 15 cm. Le premier travail consiste à aménager une aire circulaire horizontale d’une dizaine de mètres. Munis de pioches et de pelles, les hommes aplanissent le coteau et débarrassent la plate-forme et tous les débris et surtout des racines. Il ne doit pas subsister le moindre bout de racine sous la meule, c’est préjudiciable à a carbonisation. Cet aménagement dure environ 4 heures. Quant au montage de la meule, il faut compter 5 heures. Le charbonnier commence par  en repérer le centre au moyen d’un poteau vertical et en mesure le diamètre, en pieds (ses pieds à lui, comme les enfants font des « pas de fourmi » dans la cour de l’école). 20 pieds permettent de ranger 18 stères de bois ! Mais ce n’est jamais suffisant, notre homme, grand, sec et noueux comme un morceau de charbonnette, pousse jusqu’à 24 pieds pour y placer 22 stères !

Autour du piquet central, la cheminée étroite est montée par séries de trois bouts de bois en triangles superposés. Ensuite c’est verticalement et morceau par morceau que les 22 stères de bois sont serrés en rond autour de la cheminée sur deux étapes. La meule est alors recouverte de feuilles, de mousse ou d’herbe selon les matériaux que l’on peut trouver aux charbonnier3-211x300 dans ARTISANAT FRANCAISalentours. Elle est allumée au moyen d’une pelletée de braises versée dans la cheminée.

C’est à partir de ce moment qu’une surveillance impérative, 24 heures sur 24 heures, est nécessaire pendant quatre jours. Il faut contrôler la combustion de l’ensemble en bouchant ou non la cheminée avec une grosse motte de terre. Dès que des flammes sortent par cette cheminée, celle-ci est bouchée, la meule est « chaude ». (Pendant la deuxième guerre mondiale, ces flammes durent être camouflées pour ne pas leurrer les avions alliés qui effectuaient des parachutages dans la région).

Un peu plus tard, une belle fumée blanche s’élève de la couverture de feuilles et de mousse, autour de la cheminée, il faut alors recouvrir de terre pour étouffer le feu qui gagne lentement la périphérie de la meule. Le charbonnier suit l’évolution du feu à l’intérieur grâce à la fumée qui s’échappe. Comme il ne doit y avoir ni flamme, ni oxygène, on recouvre de terre, à mesure que
le feu avance. Au bout de quatre jours le processus de carbonisation est terminé, la meule refroidit.

A l’aube du cinquième jour, le charbonnier défait l’ensemble, en commençant de nuit, pour repérer et neutraliser immédiatement d’éventuels foyers mal éteints qui ne se voient pas de jour. Le charbon « dépoté » est mis en sacs de 50 kg. Une telle meule produit environ une tonne de charbon de bois d’excellente qualité. Cette production est débardée avec des attelages bœufs, de mulets, puis des tracteurs (après la deuxième guerre mondiale). Des camions transportent les sacs de charbon de bois vers Paris où on l’utilise dans les fonderies.

Cette activité de « bagnard » s’est arrêtée en 1963-1964, lorsque les combustibles modernes et peu chers ont saturé le marché. Le marchand de bois ‘est fait marchant de pétrole, après avoir débauché ses bûcherons et ses charbonniers…. 

Laisser un commentaire

 

leprintempsdesconsciences |
Lechocdescultures |
Change Ton Monde |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | C'est LE REVE
| Détachement Terre Antilles ...
| ATELIER RELAIS DU TARN ET G...